La gazette du Relais

Le brouillard

Allez, un petit “atelier d’écriture”

Le brouillard

Ce matin, le brouillard recouvrait la campagne.

Alors, j’ai pris mon temps.
Remettre des bûches dans la chaudière, prendre un café bien chaud, faire griller du pain.
Dehors, il faisait froid et humide, et encore un peu sombre.
Ouvrir l’ordinateur – pas de nouveaux mails depuis hier soir. D’ailleurs, hier, rien d’intéressant à mon goût…
Ouvrir les volets.
Et bien couverte, partir se balader avec Caramelle.
Chaque matin, la promenade est différente et pourtant je foule toujours le même chemin.
Je vais au pont, le traverse et continue le chemin vers Gesans. J’y suis bien souvent seule.

Ce matin, je marchais dans du coton.
Les sons environnants m’arrivaient assourdis. Le brouillard voilait le paysage. L’humidité décorait de gouttelettes claires les toiles d’araignées.

Un monde en noir et blanc.

Le soleil aurait aimé percé mais n’y parvenait pas.

Je suis rentrée à la maison, dans ma maison-cocon.
Le temps de vaquer, ranger, écrire, téléphoner – la matinée est passée.

A midi, tout a coup, je me suis aperçue que le soleil était revenu.
Fini le monde en noir et blanc ! La couleur bleu du ciel, verte de l’herbe, rousse des feuilles m’enchante.

Dis,
Ce sera toujours comme ça ?
Après le brouillard, le soleil ?
Après la pluie, le beau temps ?
Après le malheur, le bonheur ?

Laissez un commentaire