Tag : « Besançon »

Vidjinn expose en novembre et décembre 2010

Un message de Vivanne, Vidjinn qui nous invite à la retrouver à l’Échoppe, 11 avenue de la Gare d’Eau à Besançon les 13 et 14 novembre 2010, puis au Square St Amour, toujours à Besançon du 20 au 31 décembre :

***

Bonjour !

Vous pourrez me rencontrer dans le nouvel atelier que partage Epopic, Chiqué (création textile) et Comme ca pas Autrement (broderie sur tenture) , j’expose le prochain Week-end à l’Echoppe . 

Six créatrices et  un petit avant goût en attendant le marché Zone Art, version noël , Square St Amour, du 20 au 31 décembre.

Faites tourner l’info , merci !

Amicalement,

Viviane / Vidjinn

 

***

Pour son premier week-end d’ouverture,
Chiqué*
(Charlotte Alibert),
Comme ça et pas autrement
(Claire Stenta)
et Epopic
(Pauline Louvet) ouvrent les portes de L’ECHOPPE et reçoivent :
Catcha (Photograhie),
Vidjinn
(Création textile),
Entropie
(Bijoux).


Le samedi 13 novembre (10h- 12h / 14h- 19h) et le dimanche 14 novembre (14h- 18h)

L’ECHOPPE c’est au 11 avenue de la Gare D’Eau à Besançon.

************************************************************
Vidjinn – créatrice textile et costumière de spectacle.

www.vidjinn.net
www.zone-art.org

************************************************************

Dîner-spectacle avec le cirque PAGNOZOO

Vous aimez les chevaux et le cirque, réservez votre place à un dîner-spectacle autour du cirque et des chevaux lors de votre séjour à Cenans.

En effet, la compagnie PAGNOZOO, située à Traitiéfontaine à 13 km de Cenans, propose les vendredi et samedi soirs au mois d’août des diners-spectacle au prix de 28 € par personne (16 € pour les moins de 12 ans).

http://www.lecomtois.com/e61626,L_illustre_banquet_-_cabaret_equestre,Agenda,Spectacles,Traitiefontaine,Haute-Saone,Franche-Comte.html

Alors, un spectacle alliant l’art équestre, le cirque et les musiques actuelles, cela ne vous dit pas d’aller au cabaret ?

Un an déjà !

J’ai ré-emménagé dans la maison principale, après les travaux, le 15 août 2008.

Et j’ai accueilli mon premier hôte fin août 2008.

A l’époque, si les meubles étaient bien en place, il restait un certain nombre de cartons non défaits.  Quelques pièces étaient encore bien encombrées, même si les chambres étaient déjà prêtes.

Aujourd’hui, après une année, je peux faire un premier point.

ET JE SUIS TRÈS CONTENTE. Ça, c’est le premier point positif !

Du passage, il y en a eu, même si entre août 2008 et avril 2009, le lieu était plutôt confidentiel et enseigné seulement par le bouche à oreille – merci Cécile, merci Catherine, merci Jean-Pierre !

En décembre 2008, j’ai créé ma première page internet sur le site de Amies en France-Comté. En janvier 2009, Le Relais du Passe-Heures a été labellisée 3 épis Gîtes de France et  j’ai débuté la distribution de plaquettes. Les mois suivants, je me suis inscrite auprès des offices de tourisme environnant : Besançon, Vesoul, Rioz, Rougement, Villersexel.

Et depuis le printemps, je peux compter sur les doigts d’une main les fins de semaine où la maison était vide ! Et nombreuses ont été les périodes où j’ai dû répondre “désolée, je n’ai plus de disponibilité pour cette période”. N’empêche, la première fois où j’ai annoncé “Complet”, j’étais drôlement émue et contente ! C’est à ce moment-là que j’ai eu pleinement conscience que mon projet de création de chambre d’hôtes aboutissait à quelque chose de positif : deuxième point positif !

Émotion aussi, le premier soir où j’ai accueilli en table d’hôte. Faire la cuisine, ce n’était pas la première fois. Choisir un menu non plus. Recevoir, avoir une grande table non plus également. Mais servir des hôtes payant leur repas : je n’avais pas le droit à l’erreur ! Alors, quand à la fin du repas, chacun a quitté la table en me félicitant et remerciant, oui, j’étais contente ! : troisième point positif !

Et puis, quand un hôte arrive juste pour une soirée étape, qu’il s’installe, qu’il dîne puis me demande s’il peut rester plusieurs jours : contentement… Cela m’est arrivé plusieurs fois cet été, avec des couples d’étrangers qui avaient trouvés mon adresse en passant à l’office de tourisme de Vesoul : encore un point positif !

Alors, c’est vrai que, en pleine saison, le travail ne manque pas et je dois avoir une organisation sans faille. Il m’est arrivé une fois de ne pas pouvoir faire face et de refuser du monde un soir parce que je n’avais pas eu le temps de refaire les chambres. J’étais embêtée, mais j’ai pensé que mieux valait ne pas recevoir que de mal recevoir…

Des regrets – oui, quelques uns comme :
– ne pas avoir eu le temps de faire des articles pour annoncer les manifestation locales : le carnaval de Rioz en avril, la marche du lever du jour à Larians en juin, les journées artisanales et artistiques de Fondremand en juillet, le plus grand vide-grenier de la région à Rougemont fin juillet, et j’en passe !
– ne pas avoir eu le temps de mener à bien le référencement de mon site…
Mais aucun regret quand au choix que j’ai fait de m’installer à Cenans pour y ouvrir des chambres d’hôtes…