Tag : « cigognes »

Les cigognes sont revenues…

A Cenans, les cigognes sont revenues depuis bientôt deux semaines. Elles sont arrivées en groupe, comme d’habitude, et les plus rapides ont pris possession du nid de Guiseuil, laissant les autres continuer leur chemin.

Pourtant, il ne faisait pas encore vraiment beau ! Nous sortions juste d’une période bien froide… comme dans toute la France… 15 jours de températures négatives entre – 10° et – 14°, laissant les champs et les  jardins jaunis par le gel. Mais, ce doit être leur sixième sens, le temps s’est largement et rapidement amélioré. A tel point qu’hier, au plein coeur d’une journée ensoleillée, il faisait 17°… 30° d’écart en 15 jours, c’est pas mal ! L’herbe des jardins commence à reverdir et, sur la terrasse, les premières feuilles des spirées éclosent.

Alors, que sera le printemps ? Quand verrons-nous les forsythia fleurir ? Le magnolia sera-t-il aussi superbe que l’année dernière ? Le cytise sera-t-il aussi jaune ?

Printemps 2011 au Relais du Passe-Heures

Printemps 2011 à Cenans (70230)

Relais du Passe-Heures 2011

Et, comment reconnaître et savoir si les cigognes venues pâturer dans le parc du Relais sont les mêmes que celles qui nichent cette année à Guiseuil ?

Les cigognes se nourrissent dans le champ du Relais du Passe-Heures

 

 

Après l'hiver,

Après l’hiver et la neige, la fonte des neige et la pluie font déborder l’Ognon jusqu’au muret du jardin.

J’aime ce mouvement de montée et descente des eaux. Cela anime le paysage. Et à chaque fois, ce sont les prédictions qui fusent : crue importante ou sage… Cette année, jusqu’à ce jour, la rivière reste sage, malgré des précipitations importantes.

A l’automne, les peupliers entre le muret et la rivière ont été coupés.

Cela libère une grande surface dont il faudra tirer le meilleur parti.

Mais pour  l’instant, c’est la rivière qui l’occupe.

Elle a encore un peu monté, par rapport à la prise de photo, mais reste encore sage.

Les cygnes sauvages s’approprient cette étendue d’eau et viennent pâturer dans le coin, ce qui est nouveau. Jusqu’ici, ils évitaient de rentrer sous les peupliers, l’espacement des troncs empêchant un envol aisé.

Et puis, cette semaine, les cigognes sont revenues…

Comme d’habitude, fin février ou au plus tard début mars, elles reprennent possession de leur nid, le retapent, et auront une belle couvée.
On les voit dans les champs ou en vol mais je ne suis pas une photographe avertie et oublie toujours l’appareil à la maison.
Je me contente donc de les admirer et d’emmagasiner de belles images dans la tête !!!

Une solution… venez à Cenans pour les admirer…