La gazette du Relais

La vie des bêtes…

Je vais vous présenter les bêtes qui m’environnent. Et il y en a beaucoup.

Les sauvages, comme la libellule  qui aurait dû devenir le thème d’une des chambres.

libellule

Je pourrai aussi vous présenter l’écureuil roux si  mon appareil photo était suffisamment perfectionné pour prendre de loin cet animal si sauvage. Pareil pour les ragondins, lérots, taupes…

J’aurai pu aussi prendre les cigognes en photos… Dès le printemps prochain, j’essaye d’augmenter ma photothèque !

Alors je vais vous parler de mes bêtes “de compagnie” :

D’abord, le plus ancien, Jupiter, le fugueur: jupiter-avril-07Là, il guette sa proie préférée : le lézard. Jupiter passe un temps infini à chasser le lézard. C’est un grand jeu ! Le lézard n’est pas un ennemi, juste un amusement.lezard1Car des ennemis, il en a.

Est déclaré ennemi tout animal pouvant lui chiper des croquettes : les merles, merlettes et merloton, les chats bien sûr et le hérisson du jardin.
Dommage, je n’ai pas de photos du  hérisson. Ça manque aussi. Décidément, il va falloir que j’augmente la photothèque !
Il est, tout du moins il était, il y a un mois, la dernière fois que je l’ai vu, gras, gros et en bonne santé. Il niche sous un amas de bois et de feuilles dans le parc. Mais parfois, il rentre au bucher pour être plus près de la source des croquettes : la gamelle de Jupiter. Et là, c’est la corrida. Le chien est capable dans sa grande colère de déplacer une pile de bois pour rechercher le hérisson !

Jupiter est un magnifique bâtard de 10 ans. Sa mère s’appelait Etoile. C’était la chienne de Luc et Christine et surtout de leur fils Emmanuel. Une braque hongroise un peu trop noir. Du coup, elle avait quitté l’élevage du beau-frère pour une retraite franc-comtoise ! Là, elle y a rencontré un Bruno du Jura vadrouilleur… Et Jupiter tient de son père l’art de la fugue… amoureuse.

Jupiter ne chasse pas, ou peu. Quand il trouve une piste, il ne hurle pas, il cogne. Mais malgré nos fréquentes promenades en campagne, je l’ai rarement entendu cogner. Une fois, derrière une biche ou un chevreuil. Par ailleurs, ce n’est pas un chien d’eau. Il déteste se mouiller les pattes et il n’est pas question qu’il aille se baigner dans la rivière. Les canards ne l’intéressent pas du tout et quand nous habitions Bourges et nous promenions dans les marais, j’ai vu le chien passer à moins d’un mètre des canards qui le connaissaient pour le voir tous les jours et ni l’un ni les autres ne se sont regardés !

Mais quand même, dans le parc, il y a un animal qui l’agace encore plus que le hérisson, c’est l’écureuil ! Pourtant, je n’ai jamais vu l’écureuil venir chercher à manger dans sa gamelle !

Depuis quelques mois, Jupiter a de la compagnie. Et quelle compagnie ! Au bas mot, 65 kg d’amour envahissant ! Une Terre-Neuve ! Elle s’appelle Caramelle et elle a maintenant 18 mois.

Elle est née au Moulin de Faverge où sa mère Altesse habite. Altesse est l’une des chiennes de l’élevage tenue d’une manière parfaite par Nicole Josso. Elle a eu 7 frères et soeurs, soit chocolat comme elle, soit noir.

La voici à 3 mois : caramelle-a-trois-mois2

Elle venait d’arriver à la maison et découvrait son environnement. Jupiter lui a appris à vivre. C’est lui le chef !  non mais des fois. Il l’a corrigé un certain nombre de fois, surtout tant qu’elle a été plus petite que lui !
Maintenant, c’est toujours lui le chef et elle attend qu’il ait terminé sa gamelle pour manger… mais en promenade, elle se rattrape et l’embête comme il faut. Elle se met devant lui pour l’empêcher d’avancer, lui mord l’arrière train, joue à saute-mouton avec lui, lui donne des coups de pattes qui le font valdinguer et mon pauvre vieux chien vient dans mes jambes se faire protéger et consoler !

caramelle-sept-08La voici prenant la pause devant la maison !

caramelle-sept-081

Laissez un commentaire